Visite de Bléneau

 

Le centre de la ville a gardé pour l'essentiel son implantation.

On peut donc comparer le plan datant de 1550 et la carte actuelle.

La cité de Bléneau est présente dans les écrits de Saint-Annuaire évêque d'Auxerre entre les années 572 et 603. Elle fait partie des paroisses de la Puisaye.

 

L'origine du nom est incertaine mais peut remonter à l'époque gauloise. Y a t'il un lien avec le dieux gaulois Bélénos"? Il est plus vraisemblable que sa situation en fond de vallée lui a donné son nom à partir de la langue celte ( blaen= pied; old= mont)

La ville de Bléneau était sur la route d'Auxerre à Briare; on y franchissait le Loing (longam aquam) et était sur la route venant du gâtinais.

Plan Cassini

L'exploitation du minerais de fer (les ferriers à voir à Tannerre) a contribué à l'essor du village. La production de charbon de bois alimentait ces centres métallurgiques qui étaient répandus en Puisaye.

 

Monsieur Aristide Dey a découvert proche du lieu dit "les Chaumes Blanches" des sarcophages en pierre de Thury datant de l'époque mérovingienne ou gallo romaine.

En 1350 des remparts protégeaient la ville. Il en reste des vestiges dont mes plus visibles sont deux tours (rue de Dreux et en face du château) ainsi que le mur partant de la première de ces tours. La rue des remparts surplombe cet espace. Si l'on se rapporte au plan parcellaire on repère assez facilement les limites de cet ouvrage de défense.

plan ancien

Il y avait quatre portes: porte du vauluisant (extrémité de la rue du montluisant anciennement rue des tanneries), porte de Chatillon (extrémité de la rue d'Orléans ou se trouve un lavoir), porte du cimetière (extrémité de la rue de Turenne) Le cimetière fut déplacé en 1855 afin de créer le champ de foire. porte neuve près de la rue de Courtenay.

Les remparts furent démontés par les habitants en 1790.

La place de l'église dite place Chataigner a en son centre une fontaine réalisée par le sculpteur Marie Cadoux et inaugurée en 1886. Y sont représentés les deux frères avec leurs outils. Ils étaient les fils de Louis Olivier Chataigner maire de Bléneau.

Statue Chataigner

Sur la place de l'élise existait une halle en bois. Elle fut détruite ainsi que certaines maisons l'entourant.

Le pont du Loing dit pont de pierre fut érigé en un temps record avec les pierres issues de remparts. Il reçut officiellement le nom de "pont de la liberté".

Le passage à gué qui se trouve à droite est l'ancien chemin qui conduisait à Briare. Il se prolonge entre les maisons et est coupé par la rigole.

La stèle avant le pont est dédiée à Jeanne d'Arc qui franchit le Loing à cet endroit en février 1429.

 

Pour en savoir plus:    Visite de Bléneau